Avez-vous pensé aux "Business Angels" pour financer votre projet innovant ?

28/07/2020
business-angels-techniup-financement-innovation

En 2019, la France a recensé 4.500 business angels (BA) sur son territoire.


En 2019, la France a recensé 4.500 business angels (BA) sur son territoire. Pourtant, quelques années auparavant, les BA étaient peu connus voire inconnus du grand public. La profession de BA s’est depuis bien développée grâce à la constitution de réseaux et de comités renforçant leur crédibilité auprès des entrepreneurs.

 

Le « profil-type » du business angel

Les business angels ou, « investisseurs providentiels » en français, sont des personnes physiques, exerçant leur activité en réseau, qui décident d’investir une part de leur patrimoine financier dans une entreprise innovante à fort potentiel.  

Les BA viennent renforcer les fonds propres d’une entreprise afin de l’aider à financer son activité. Ils constituent également une ressource précieuse pour les entrepreneurs puisqu’ils vont mettre à sa disposition leur expertise (management des ressources humaines, décisions stratégiques, conseils dans la gestion de l'entreprise, etc) et leur réseau.

Les BA peuvent être des chefs d’entreprise en service ou d’anciens chefs d’entreprise, ayant cessé leur activité, désirant investir dans un projet innovant qui suscite leur intérêt. Leur investissement peut également être animé par des considérations d’optimisation fiscale.

Les BA se réunissent au sein de « family office » c’est-à-dire des réseaux ou des comités leur permettant de renforcer leur force d’investissement. Par exemple, « France Angels », lancée en 2001, est une fédération regroupant 62 réseaux de BA en France. La fédération œuvre pour la professionnalisation des BA par « l’échange de bonnes pratiques » et leur représentation auprès des institutions françaises et européennes.

 

Le rôle du business angel

Les BA mettent non seulement leur patrimoine financier à disposition de l’entreprise mais également leur expertise et leur réseau. Les BA interviennent à tous les stades de la vie de l’entreprise : à sa création, dans l’accompagnement de son développement mais également dans le cadre de sa reprise.

Les BA sont particulièrement sélectifs quant aux projets qu’ils décident de financer. Ils recherchent en premier lieu si le projet de l’entreprise sera rentable économiquement. En effet, ils prennent un risque en décidant d’engager leur patrimoine financier au sein d’une société. Le risque est d’ailleurs proportionnel au montant investi par les BA. Ils s’engagent également à soutenir l’entreprise lorsqu’elles rencontrent des difficultés dans le cadre de son développement.

D’après BPIFrance, lorsque les BA interviennent en réseau, ils investissent, en moyenne, entre 300.000 € et 500.000 € au sein du capital d’une société. Le ticket moyen, ou la somme annuelle versée par chaque BA, est compris entre 10.000 € et 20.000 €. Un BA conserve ses parts au sein d’une société entre 3 à 5 ans.

 

La sélection des projets innovants par les business angels :

Les BA financent uniquement des projets innovants ou des entreprises disposant d’un fort potentiel de croissance. L’innovation présentée par l’entreprise doit répondre à un besoin sociétal fort qui se distingue de la concurrence par sa nouveauté et son originalité. En général, les BA décident de sélectionner des projets innovants dans un secteur dont ils sont experts. Ils attachent également une importance particulière à l’équipe participant au projet. Celle-ci doit être sérieuse et soudée pour donner confiance aux investisseurs. A contrario, les investisseurs mettront immédiatement terme aux négociations. 

En pratique, comment se déroule la sélection des projets financés par les business angels ?

  • Les entrepreneurs doivent déposer un dossier complet de quelques pages (executive summary) auprès du comité des BA de leur région ; leur dossier doit clairement exposer le problème auquel l’innovation répond et la solution qu’elle apporte.
  • Si le dossier est retenu par les BA, les entrepreneurs présentent oralement leur projet (elevator pitch) devant le comité de sélection.
  • Si le projet est retenu à l’issue de la présentation orale, les négociations peuvent commencer autour des conditions d’entrée des investisseurs au sein de la startup. La discussion tourne également autour de l’évaluation du prix de la startup, difficile à déterminer car elle ne dégage pas de chiffre d’affaires.
  • La levée de fonds se clôture par la signature du pacte d’actionnaires.

 

Même si un projet n’est pas retenu à l’issue d’une présentation, cette expérience peut être précieuse pour les entrepreneurs. Elle leur permet de mesurer l’intérêt des investisseurs quant à leur innovation.

En plus d’être un soutien financier non négligeable pour l’entreprise, les BA constituent donc une ressource précieuse pour les entrepreneurs. Grâce à leur expertise et leur réseau, ils guident les jeunes entreprises dans leur croissance et la concrétisation de leurs innovations.

 

 

Quelques chiffres sur les business angels en France :

  • 4 500 BA en France
  • Soit un investissement de 42 938 000€
  • 54% des BA sont localisés en Ile-de-France
  • 33% des entreprises financées sont localisées en Ile-de-France et 11% en région Pays de la Loire.

Données issues de franceangels.org

 

Source(s) :

https://bpifrance-creation.fr/encyclopedie/financements/recours-a-investisseurs/business-angels

https://www.franceangels.org/index.php?option=com_content&view=article&id=12&Itemid=12&lang=fr

 

 
business-angels-techniup-financement-innovation

Votre entreprise souhaite réaliser un projet innovant ? Contactez-nous