NEXT 40 : promotion des 40 start-ups françaises les plus prometteuses

25/02/2020
frenchtech-startup-next40-ft120

Le 18 septembre 2019, le jury présidé par Céline LAZORTHES, dirigeante du groupe Leetchi, révélait les 40 entreprises françaises sélectionnées pour la « French Tech Next 40 ». TechniUp vous présente l’indicateur Next 40 promouvant les start-ups françaises les plus prometteuses.


Le 18 septembre 2019, le jury présidé par Céline LAZORTHES, dirigeante du groupe Leetchi, révélait les 40 entreprises françaises sélectionnées pour la « French Tech Next 40 ». TechniUp vous présente l’indicateur Next 40 promouvant les start-ups françaises les plus prometteuses.

Que se cache-t-il derrière l’indicateur « Next 40 » ?

L’indicateur « Next 40 » a été conçu par Bercy afin de soutenir les entreprises technologiques françaises présentant un fort potentiel de développement. Inspiré du CAC 40, le Next 40 constitue une vitrine des start-ups et des scaleups françaises les plus prometteuses de l’écosystème français. Une sélection est effectuée annuellement en fonction de critères d’éligibilité (voir supra).

L’indicateur Next 40 constitue « un levier pour donner à ces entreprises de la visibilité à l’international et leur permettre de grossir plus rapidement. » (propos tirés du site Gouvernement.fr). Grâce à cet indicateur, Bercy souhaite attirer les investisseurs étrangers afin d’accélérer la croissance de ces start-ups françaises. Les entreprises « labellisées » Next 40 bénéficient d’un soutien des autorités publiques et d’administrations françaises telles que BPIFrance ou Business France. Elles jouissent également d’un accompagnement médiatique et de services dédiés (INPI, Douanes, URSAFF, etc.).

Comment rejoindre les entreprises « Next 40 » ?

3 catégories d’entreprises, plus ou moins connues du grand public, composent l’écosystème Next 40 :

  • Les licornes : des entreprises non cotées en bourse mais dont la valorisation déclarée est supérieure à 1 milliard d’euros. 7 licornes françaises bénéficient de l’indicateur Next 40 à ce jour : VeePee, Blablacar, Doctolib, Meero, Deezer, OVH et Ivalua ;

 

  • Viennent ensuite les entreprises « ayant réalisé une levée de fonds supérieure à 100 millions d’euros sur les trois dernières années » (1) : on retrouve ainsi les entreprises Voodoo ou ManoMano pour ne citer qu’elles ;

 

  • Enfin, les entreprises restantes ont été sélectionnées car elles ont réalisé « les levées de fonds les plus importantes sur les trois dernières années ; un chiffre d’affaires supérieur à cinq millions d’euros pour le dernier exercice, avec une croissance annuelle moyenne de 30% sur les trois derniers exercices » (2) .

En complément du Next 40, l’Etat français a lancé, en septembre 2019, le programme « French Tech 120 », un dispositif d’accompagnement envers 120 entreprises en capacité de devenir des leaders technologiques de rang mondial. Les entreprises Next 40 rejoignent automatiquement ce programme aux côtés de 83 autres entreprises en hyper-croissance et à fort potentiel. Les 123 entreprises du programme « French Tech 120 » bénéficient ainsi du même dispositif. Des entreprises telles que Brut, Feed ou encore Lydia ont intégré le French Tech 120.

L’écosystème Next 40 représente de nombreuses activités de l’industrie française (marketplace, marketing, deeptech, ressources humaines, etc.). De ce fait, la French Tech constitue aujourd’hui l’un des écosystèmes technologiques des plus dynamiques au monde.

Grâce à cet indicateur, la France espère faire émerger de nouveaux leaders technologiques et attirer les investisseurs étrangers afin d’accélérer le développement de ces start-ups prometteuses.

Selon le Gouvernement français, les retombées économiques de Next 40 devraient être positives. En effet, à travers ce programme, 25 000 emplois directs devraient être créés en vue de répondre aux besoins de recrutement des start-ups essentiellement dans le secteur du numérique.

 

Source(s) : 

La Tribune (1), (2)

Site du Gouvernement.fr 

 

 

 
frenchtech-startup-next40-ft120