Avez-vous pensé au crowdfunding ?

9/12/2019
crowdfunding-financement-participatif-innovation

Si les crédits d’impôts et les subventions constituent une importante source de financement des entreprises innovantes, le "Crowdfunding" (ou financement participatif) peut apparaître comme un complément voire une alternative pour la réalisation de vos projets innovants.

 


Le financement participatif 

Le crowdfunding (littéralement « le financement par la foule ») est « un outil de collecte de fonds opéré via une plateforme internet permettant à un ensemble de contributeurs de choisir collectivement de financer de manière durable et traçable des projets identifiés » (1).

L’émergence du crowdfunding est concomitante au développement du Web 2.0 ainsi qu’aux difficultés rencontrées par les porteurs de projets à trouver des financements auprès des institutions traditionnelles. Le financement participatif s’inscrit également dans la logique de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS). En effet, le crowdfunding permet à des contributeurs (donateurs, prêteurs ou investisseurs) de soutenir un projet, pour lequel ils suscitent un intérêt certain, en y apportant le montant qu’ils souhaitent. Le recours au crowdfunding permet de réunir une communauté hétérogène autour de votre projet ; de petits épargnants comme des investisseurs traditionnels vont pouvoir y prendre part et suivre son évolution.

Cette source de financement est désormais bien implantée au sein des entreprises : en 2018, 1,4 milliards d’euros de fonds ont été collectés via le financement participatif selon les baromètres du crowdfunding.

Les déclinaisons du financement participatif

Le crowdfunding est accessible aussi bien aux personnes physiques que morales. Si vous choisissez de recourir au financement participatif pour financer votre projet, il conviendra, dans un premier temps, de déterminer le type de financement adéquat :

 

  • Financement participatif sous forme de dons :

Les contributeurs effectuent un don, avec ou sans contrepartie, auprès du porteur de projet.

Le financement sous forme de dons permet de tester votre produit et de déterminer des clients / utilisateurs potentiels avant sa commercialisation. Il va permettre de solidifier votre projet et donc de trouver d’autres sources de financement.

 

  • Financement participatif sous forme de prêt (« crowdlending ») :

Un prêt, avec ou sans intérêts, est accordé au porteur de projet pour une durée de 7 ans et limité à 2.000€ par projet et par investisseur. Le seuil est réhaussé à 5.000 € par projet et par investisseur pour les prêts sans intérêts ou non rémunérés. Généralement, le crowdlending vient compléter un prêt bancaire.

Le remboursement du prêt s’effectue sous forme d’intérêts ou de minibons (2).

 

  • Financement participatif sous forme de capital (« crowdequity ») : 

Les contributeurs prennent une participation au sein du capital de la société du porteur de projet. Le remboursement du financement peut s’effectuer selon les 3 modalités suivantes :

  1. Sous forme de capital,
  2. Sous forme d’obligations,
  3. Sous forme de royalties (commission sur le chiffre d'affaires versé aux investisseurs). 

 

Ce type de financement est adapté pour des projets originaux qui pourraient effrayer les investisseurs traditionnels.

Dans un second temps, il convient de choisir la plateforme souhaitée pour présenter votre projet et récolter les fonds en vue de son financement. Il existe de nombreuses plateformes de financement participatif (pour en savoir plus, voir TousNosProjets.fr).

Les plateformes de financement participatif ont fait l’objet d’une réglementation afin de faciliter le développement de cette activité. Deux statuts sont fréquemment rencontrés au sein de ces plateformes selon les prestations proposées :

  • Pour les plateformes de prêt : statut d’ « Intermédiaire en Financement Participatif » (IFP)
  • Pour les plateformes proposant des titres de capital : statut de « Conseiller en Financement Participatif » (CIP)

La constitution d’une communauté

Une fois votre type de financement choisi ainsi que l’inscription sur la plateforme réalisée, vous pouvez vous lancer dans la collecte de fonds. Le financement participatif suppose une bonne gestion des outils numériques et une utilisation fréquente des réseaux sociaux afin de promouvoir votre projet.

A l’instar d’un financement traditionnel, le financement participatif nécessite un investissement important de l’ensemble des équipes mobilisées sur le projet afin de le faire connaître.

Il est indispensable de communiquer avec votre communauté d’investisseurs et de les tenir informés de l’évolution de votre projet, de sa réussite voire de son échec. De même, lors de la clôture de votre cagnotte, il convient de remettre à vos contributeurs les contreparties promises. Le financement participatif repose sur une relation de confiance et de transparence avec la communauté qui vous soutient.

 

(1) Définition de Financement Participatif France (https://financeparticipative.org/financement-participatif/)

(2) Catégorie de bons de caisse conçue spécialement pour le financement participatif. Ils ne peuvent être émis que par des SARL ou des SAS et échangés sur des plateformes agrées CIP ou PSI. 

 

Source(s)

https://www.bpifrance.fr/

https://financeparticipative.org/

 
crowdfunding-financement-participatif-innovation